historique du gepi

Le GÉPI, Groupe d'Études psychanalytiques interdisciplinaires, de l'UQÀM, créé en 1988, réunit des professeurs-es et chargés-es de cours qui intègrent la psychanalyse à leur enseignement à partir de leurs disciplines respectives.  Issus de plusieurs départements de l'UQAM, les membres du GÉPI organisent des colloques, des conférences publiques, des séminaires de maîtrise et de doctorat.  Ils s'associent ponctuellement à des professeurs d'autres universités et cégeps québécois dans le but de réfléchir sur leur enseignement et sur les modalités de transmission de la psychanalyse.

Groupe de réflexion sur l'enseignement de la théorie psychanalytique à l'Université, le GÉPI a pour vocation de favoriser les échanges entre diverses disciplines telles que la psychologie, la sexologie, la sociologie, les sciences politiques, la philosophie, les sciences de l'éducation, les sciences politiques et les études littéraires, etc. Dans le même esprit d'ouverture, le GÉPI offre un séminaire annuel pluridisciplinaire en plus de regrouper et d'annoncer les cours reliés à la psychanalyse à l'UQÀM.
objectifs

Dans une telle perspective, l'expérience menée par le GEPI est hautement significative: le regroupement de professeurs provenant d'études littéraires, de psychologie,sociologie et philosophie, et travaillant à une réflexion commune, par delà les barrières disciplinaires, relève non seulement d'un besoin spécifique à leur commune affiliation théorique, mais d'une nécessité plus vaste et plus profonde de communication et d'échange entre les différentes disciplines.

Soulignons que le projet pédagogique que le GEPI entend promouvoir s'inscrit dans la droite ligne de l'esprit originaire de la psychanalyse:  celle-ci, une des grande méta-théories émergentes à la fin du XIXe siècle a infiltré outre le champ de la psychologie et de la philosophie, l'ensemble des sciences humaines, de la linguistique à l'anthropologie, embrassant l'histoire de l'art, la théorie littéraire, la sociologie, la science politique, etc.

Les divers objectifs de la démarche qu'amorce le GEPI sont convergents. Ils se regroupent en trois ordres de préoccupations interdépendants:
- objectifs théoriques et épistémologiques de l'enseignement de la psychanalyse àl'Université;
- objectifs pratiques de recrutement de la clientèle étudiante;
- objectifs visant à une plus grande visibilité de la réflexion psychanalytique, théorique et clinique développée au sein de l'institution universitaire.
principes

La théorie psychanalytique ne peut se retrancher dans des dogmes ou de fausses certitudes: elle ne peut que rester ouverte et pratiquer la méthode radicale du doute qui a été sienne depuis l'origine.

Le GEPI n'entend promouvoir aucune école particulière.
Le GEPI entend rester ouvert aux  différents courants théoriques en pleine mutation.