LA FÉMINITÉ AU RISQUE DE LA PSYCHANALYSE
conférence de Marc Strauss
Mardi le 29 octobre 2002 à 12h30 - DS-R340

Il est de tradition de fustiger Freud et ses successeurs qui auraient, pour cause de phallicisme débridé, méconnu une bonne moitié de l'humanité. Et il est vrai que celles qui ont permis à Freud de découvrir la psychanalyse, les hystériques, ont permis cette confusion, non sans des raisons de fond. En différencier la féminité a été ensuite une entreprise qui a connu des solutions diverses, sans être toujours très convaincantes. Lacan a, vers la fin de son enseignement, établi une « logique de la sexuation » qui différencie dans sa spécificité une position féminine qui ne doit rien à l'hystérie. Nous essaierons d'en examiner les fondements et les conséquences, tant du point de vue de la psychopathologie de la vie quotidienne que de la cure analytique.


Marc Strauss

Psychiatre et psychanalyste à Paris. Membre du Réseau des Forums du Champ Lacanien.


DS-R340
UQAM, Pavillon De Sève, 305 rue Christin, local DS-R340, rez-de-chaussé



VIDÉO
Une vidéo de cette conférence est disponible à la bibliothèque de l'UQAM.
consulter =>