L'ADOLESCENT, L'ACTE VIOLENT ET LES PHOBIES D'IMPULSION
conférence de Marie-Michèle Jaouich
Mercredi le 15 janvier 2003 à 12h30 - DS-1950

Dans un discours de l'indifférence, la mentalité sociale investit l'adolescent de préjugés négatifs. La vie sociale impose à l'adolescent de se plier à un ordre établi répétitif. Dans cette stagnation son désir est dénaturé, aliéné. L'acte violent de l'adolescent court-circuite un enchaînement familial et social. L'adolescent violent, qu'il soit victime ou agresseur, impose un langage muet, celui du registre de l'archaïque; le regard, l'odeur, la voix ou le toucher.

Présentation inspirée par quatre adolescents, agresseurs ou victimes, garçons et filles qui ont eu à comparaître devant la justice. Pour introduire leur dynamique pulsionnelle et ne pas faire référence à leurs histoires, de brèves séquences de films mettront en scène un scénario original qui les représente: Scream, de Wes Craven et, Halfaouine, de Férid Boughedir.


Marie-Michèle Jaouich

Pychologue, psychanalyste en pratique privée. Membre fondateur de la LAPM et de La Maison Buissonnière.


DS-1950
UQAM, Pavillon De Sève, 305 rue Christin, local DS-1950, 1er étage



VIDÉO
Une vidéo de cette conférence est disponible à la bibliothèque de l'UQAM.
consulter =>