LA PRATIQUE DE LA PATIENCE
conférence de Lise Monette
Vendredi le 07 novembre 2003 à 17h00

Le processus analytique met à l'épreuve la patience de l'analyste, celle qu'exige l'éclosion de la névrose de transfert, celle de l'usure de la compulsion de répétition, celle de la suspension de l'interprétation jusqu'à ce que l'analysant soit prêt à l'intégrer. Patience nécessaire à la perlaboration de l'analysant et aux élaborations psychiques de l'analyste. En quoi consiste cet exercice de la patience? Il fait sans doute appel à la passivité de l'analyste. Mais encore? La tolérance à la régression, la suspension de représentations-buts, un rapport réinventé à la temporalité, autant de questions qui permettent de cerner une ascèse qui semble tellement anachronique dans le contexte des thérapies brèves et d'un mode de vie trépidant.


Lise Monette

Lise Monette a occupé des fonctions d'enseignement et assumé de multiples responsabilités administrativesau sein de l'organisme local, national et international de l'API. Ses contributions, notamment, autourde la méthode analytique, le féminin et le processus du deuil ainsi que sa participation aux comités derédaction des revues Frayages et Trans ont concouru à vitaliser le milieu psychanalytique local. Elle fut professeure de philosophie à l'UQAM et a collaboré à l'enseignement et aux activitésdes Études multidisciplinaires sur la mort.