Écrire sa clinique. Corps, langue et territoire
conférence de José Morel Cinq-Mars
Mercredi le 06 octobre 2010 à 12h30 - DS-1950

Une même expérience – le soutien à leur domicile de familles endeuillées par la mort d’un nouveau-né – qui donne lieu à la parution quasi-simultanée de deux livres, voilà qui peut donner à réfléchir sur la façon dont on se risque à rendre compte de ce qui s’apprend par la clinique psychanalytique. Qu’est-ce qui fait obstacle à l’écriture ? Qu’est-ce qui permet de contourner ces obstacles ? Comment trouve-t-on sa langue ? Quelques pistes seront ici évoquées par une psychologue qui, d’être exilée du Québec à la France, s’est longtemps sentie « en excès de corps et privée de langue ».

Organisée par Louise Grenier, coordonnatrice du GEPI


José Morel Cinq-Mars

José Morel Cinq-Mars, qui a quitté Montréal pour Paris dans les années 1970, est docteure en psychopathologie et psychanalyse de l’Université Paris 7 et membre du Cercle Freudien. Elle travaille également pour les Services de Protection Maternelle et Infantile d’un département limitrophe de Paris. Auteure de : Quand la pudeur prend corps, Psy de banlieue (Erès), Le Deuil ensauvagé (PUF).


DS-1950
UQAM, Pavillon De Sève, 305 rue Christin, local DS-1950, 1er étage


CONFÉRENCE AUDIO