Le symptôme analytique et l'actualité du malaise dans la civilisation de Freud
conférence de Jean-Pierre Klotz
Jeudi le 01 novembre 2007 à 12h30 - DS-2901

En collaboration avec Le pont freudien

Freud a donné à la civilisation son nom le plus paradoxal, pour le sujet moderne : celui de malaise. Il anticipait, là comme ailleurs, et il est utile aujourd'hui de ne pas trop se méprendre en le lisant. Le progrès fait malaise pour le sujet, lequel tente de «faire avec» lui à partir de ce qu'il est et des outils dont il dispose. Ce que la psychanalyse a pu - et peut toujours, mieux que d'autres abords - lui apprendre, c'est l'existence du symptôme, qui l'amène souvent à se plaindre, non sans énigme ni étrangeté. L'accompagner dans l'exploration qui peut s'en suivre est susceptible de l'éclairer sur ce qu'il est comme être singulier, sur ce qu'il peut faire et ne pas faire, et qui est propre à chacun, sans méconnaître les voies de ce que Lacan, avec Freud, a appelé le désir. Il s'agira de montrer que cet abord reste d'avenir, pour peu que le malaise et le symptôme en aient un, ce qui reste plus probable que le contraire.


Jean-Pierre Klotz

Psychanalyste et psychiatre à Bordeaux (France), membre de l’École de la Cause Freudienne (ECF), de la Nouvelle École Lacanienne (NLS) et de l'Association Mondiale de Psychanalyse (AMP). Il est enseignant dans les Sections Cliniques de Paris-St-Denis (Paris VIII) et de Bordeaux. Il a écrit de nombreux articles et intervient régulièrement dans des pays variés, en particulier aux États-Unis (New York NY, Miami FL, Omaha NE, Kent OH, Columbia MI, Berkeley CA).


DS-2901
UQAM, Pavillon De Sève, 305 rue Christin, local DS-2901, 2e étage