Les fondations du sujet, la névrose et la psychose L'ordre du signifiant (qui détermine le sujet) et ses désordres
conférence de Claire Harmand
Mercredi le 01 novembre 2006

La psychanalyse met le sujet parlant au premier plan, alors qu’il est écarté dans les autres disciplines. Qu’en est-il de ce sujet? Comment advient-il et comment se structure-t-il? Comment les structures cliniques sont-elles fondées, chez les sujets que nous écoutons dans notre pratique clinique ? À travers le particulier de chaque sujet, quelle est la logique qui sous-tend l'écart que nous repérons entre névrose et psychose?


Claire Harmand

PsPsychanalyste, psychiatre à Paris, membre des forums du Champ Lacanien. Elle a écrit et publié plusieurs articles de psychanalyse dont : le Désir de l'analyste - Désir du psychothérapeute? L'objet de la passe : de la valeur au leurre ; Avoir un enfant, être mère ;L'emploi du temps; La passe modifie la fin de l'analyse ; Une image revient ; Le temps du désir .